Biodiversité

La Trame Verte et Bleue du SCoT Caen-Métropole

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) de Caen-Métropole, approuvé le 20 octobre 2011, est entré en révision par délibération du 5 juillet 2013, notamment pour prendre pleinement en compte la loi portant Engagement National pour l’Environnement (ENE) du 12 juillet 2010, ainsi que les divers schémas institués par les lois Grenelle et les autres documents de rang supérieur avec lesquels le SCoT devra être mis en compatibilité ou qu’il devra prendre en compte, notamment le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) de Basse-Normandie adopté en juillet 2014.

Le SCoT Caen-Métropole était, avec 11 autres SCoT, un schéma expérimental « du Grenelle », c’est pourquoi, il intègre une première version de la Trame Verte et Bleue.

Cette Trame Verte et Bleue, élaborée par l’Agence d’Urbanisme de Caen-Métropole (AUCAME), maître d’œuvre du SCoT, a été réalisée selon la méthode des Infrastructures Vertes et Bleues (IVB) et s'appuie sur le Mode d’Occupation du Sol (MOS) Corine Land Cover 2006. Ce travail a ensuite été complété par une étude, basée sur des notions de fonctionnalités des milieux et quelques relevés terrains (Etude FERRAND).

L’ancienneté et le manque de précision géométrique de la base de données utilisée à l'époque constituent aujourd’hui les principales limites de l’utilisation de la Trame Verte et Bleue de Caen-Métropole.

Les évolutions législatives (Loi ENE), la nécessaire prise en compte du SRCE de Basse-Normandie et les besoins des territoires, exprimés par les élus du Pôle, ont justifié la production d'un MOS actualisé (2012), plus fin et plus précis (1/3 000ème, nomenclature plus détaillée, bâti et voiries délimités) et mieux adapté, afin de répondre pleinement aux nouvelles exigences concernant les Trames Vertes et Bleues.

Un inventaire et une caractérisation des haies et des alignements d’arbres du territoire apporteront une information complémentaire, centrale dans l’appréhension des continuités écologiques et manquante jusqu’alors.

Ces nouveaux outils permettront d’analyser le potentiel de restauration, de remise en état ou de création de continuités écologiques, dans une démarche partenariale associant les élus des EPCI concernées et les partenaires du territoire.

Une nécessaire phase de caractérisation des millieux naturels du territoire et d'analyse des fonctionnalités écologiques réelles sur un certain nombres de secteurs à enjeux permettra de vérifier, amender et valider la cartographie théorique.

Pour mener à bien ces travaux, le Pôle Métropolitain a souhaité bénéficier des compétences spécifiques de bureaux d'études spécialisés. Le groupement Alisé Géomatique pour la production des bases de données - Peter STALLEGGER pour l'analyse écologique - Territoires en mouvement a été retenu dans le cadre d'un marché public pour l'analyse urbanistique et l'animation .

Les travaux ont débuté en juin 2014 et se sont terminé en décembre 2015, selon 4 phases

- Phase 1 : Elaboration d’un Mode d’Occupation des Sols (MOS) et d’un référentiel des haies,
- Phase 2 : Application de la méthode des Infrastructures Vertes et Bleues (réalisée par l’AUCAME) et mise à jour de la carte théorique des continuités écologiques,
- Phase 3 : Complément et analyse de la cartographie théorique par les écologues,
- Phase 4 : Présentation et mise à disposition des cartes de la Trame Verte et Bleue aux 10 EPCI membres pour avis et corrections.
 
 
Ces travaux ont bénéficié du soutien financier de la DATAR, via le Fonds FNADT.