Compétences et actions

Une ambition partagée

      Les coopérations entre l’agglomération Caen la Mer et les communautés de communes Campagne et Baie de l’Orne, Cingal, Cœur de Nacre, Entre Bois et Marais, Entre Thue et Mue, Evrecy Orne-Odon, Plaine Sud de Caen, Val ès Dunes et Vallée de l’Orne existent depuis 20 ans sous la forme d’un syndicat mixte porteur du S.Co.T. et de la politique Pays.

      Forts de ce vécu, ressenti comme dynamique et porteur de sens, ces territoires souhaitent donner une nouvelle dimension à leur coopération avec une transformation du syndicat mixte Caen-Métropole en Pôle métropolitain Caen Normandie Métropole. Dans cette démarche, les communautés de communes du Pays de Falaise, du Pays de Condé et de la Druance et de la Suisse Normande ont fait le choix de les rejoindre.

Une complémentarité affirmée

      Ensemble, les membres du Pôle métropolitain Caen Normandie Métropole reconnaissent le rôle de Caen et de l’agglomération caennaise comme moteur du développement économique au bénéfice du grand territoire qu’ils composent. Le Pôle métropolitain a pour objectif de soutenir la compétitivité caennaise pour que son dynamisme accompagne le développement et l’emploi dans l’ensemble des territoires membres du pôle. Cette complémentarité, ciment du fonctionnement des territoires, permet une unité de projet et une stratégie où chacun trouve sa place et contribue à la réussite de tous.

      Le Pôle métropolitain est caractérisé par une très forte complémentarité entre territoires urbains et ruraux. Cette spécificité et la qualité de vie qui y est liée doivent être valorisées et constituer une source d’attractivité, pour les entreprises et leurs employés, ainsi que pour les visiteurs et les touristes français et internationaux. Le pôle doit relever le défi d’une croissance économique liée à ses richesses : le tourisme permis par l’histoire, ses patrimoines bâtis et naturels, l’agriculture et l’agro-alimentaire ou l’innovation numérique, ainsi que les grands domaines que sont ceux qui traitent des matériaux, du nucléaire, du biomédical, de la transition énergétique ou de l’automobile.

Une volonté collective de coopérer et de rayonner

      Ce territoire a un potentiel d’innovation, dans les domaines des technologies de la santé ou du numérique par exemple, qui doivent bénéficier aux habitants et aussi favoriser sa connexion aux pôles métropolitains internationaux, en France, au Royaume-Uni, tout aussi bien qu’ailleurs en Europe.

      Chacun de ses membres développe également des expérimentations pour améliorer la qualité environnementale du bâti et des eaux, les mobilités ou le maintien à domicile des personnes dépendantes. Ces expérimentations contribuent à la richesse des innovations du territoire.

      L’échange de bonnes pratiques, à l’échelle du pôle et avec ses partenaires européens, constituera une source de connaissance collective et permettra de mobiliser des outils et des financements pour accompagner chaque territoire membre dans de nouvelles expérimentations. La renommée internationale des territoires du Pôle métropolitain Caen Normandie Métropole doit permettre de faire rayonner, depuis les côtes jusque dans l’hinterland, une histoire et un passé commun au profit du développement actuel et de celui des générations futures.

Un contexte territorial en évolution

      Le pôle fédère ses membres autour d’enjeux métropolitains pour développer l’attractivité et la connectivité de son territoire avec de grands ensembles métropolitains en Europe. Pour certains aspects, une telle dynamique impliquera une coopération avec les grands ensembles urbains de Normandie du Havre et de Rouen.

      Dans la perspective de la création d’une région unifiée de Normandie, la coopération entre les pôles métropolitains, créés ou en voies de création, et avec leurs agglomérations représente en effet un enjeu essentiel pour l’équilibre régional en cours de construction. Le dialogue et le partage d’expériences entre les territoires permettra de participer à la construction de politiques solidaires de développement des territoires en Normandie.             

      La fusion des deux régions normandes constitue le nouveau paradigme de notre organisation territoriale. Le Pôle métropolitain sera l’outil d’excellence pour accueillir les instances politiques et administratives ainsi que les centres de décision économique.

Un outil commun de coordination

      Dans cette perspective, il est important que les E.P.C.I. puissent se structurer de façon volontaire pour coordonner leurs actions de développement et pour mutualiser leurs moyens afin de présenter et de promouvoir auprès des partenaires territoriaux une vision cohérente du territoire qu'ils représentent.

      Ce Pôle métropolitain a vocation à coordonner, à mutualiser et à renforcer la cohérence des actions et des stratégies territoriales dont celles en particulier qui sont, aujourd’hui, menées par les syndicats de S.Co.T. ou de Pays, qui couvrent solidairement le territoire entre espaces urbains et ruraux.

      Un Pôle métropolitain est constitué de communauté de communes ou d'agglomération, et s'ils le désirent, dans le cadre d'un dialogue fructueux, de départements et de région. Il prend la forme d'un Syndicat mixte à la carte, solution qui permet à chaque E.P.C.I. de ne participer qu'aux seules actions intéressants directement son territoire et sa population ; naturellement, l'existence d'un socle commun d'actions permettra une meilleure mutualisation des initiatives publiques.

      Ce nouvel outil constitue une réponse adaptée aux enjeux auxquels doivent répondre les territoires :

  • enjeu du développement économique, de l’emploi et de la compétitivité,
  • enjeu de complémentarité et de solidarité entre les territoires,
  • enjeu de la promotion et de l’attractivité de territoires porteur d’une histoire, d’un patrimoine et d’une renommée internationale,
  • enjeu du dialogue coopératif avec les autres ensembles territoriaux normands avec l’Île-de-France ou avec les régions frontalières britanniques.

      Le fonctionnement du Pôle métropolitain ne doit pas constituer une dépense nouvelle mais au contraire la mise en commun et la mutualisation des dépenses que les territoires consacraient à leurs moyens de réflexion et d’ingénierie. Seule sa dimension lui permettra d’envisager les actions nouvelles nécessaires pour répondre aux nouveaux enjeux institutionnels et aux perspectives stratégiques qu’ils présentent.

Une démarche d’ouverture

      À l’échelle de la Normandie de l’Ouest, se dessine ainsi un Pôle métropolitain à plusieurs niveaux :

  • un Pôle territorial, avec une continuité géographique, reprenant la vision d'un Pays centre Calvados, bassin de vie de la capitale régionale ;
  • un Pôle réseau regroupant l'ensemble des villes moyennes qui, avec Caen, constituent l'armature urbaine de ce territoire de l'Ouest normand ;
  • un Pôle coopératif avec les régions havraise et rouennaise afin d'affirmer le rôle de la Normandie dans le concert français et pour porter les enjeux communs que sont le développement de l'axe Seine, le devenir de la ligne nouvelle Paris-Normandie ou l'essor du rôle transfrontalier à l'échelle de la Baie de Seine, avec les ports britanniques.

Pour en savoir plus, les statuts et l'arrêté.