Douze pôles métropolitains créés depuis 2010

Il existe aujourd’hui en France douze pôles métropolitains, avec deux types de formes : les pôles d’aire et les pôles de réseau. Ces deux formes sont compatibles entre elles. Un pôle métropolitain d'aire peut appartenir également à un pôle métropolitain de réseau.

Des pôles métropolitains d'aire

Les pôles métropolitains d'aire rassemblent des territoires à l’échelle du bassin de vie d’une grande ville : Angers, Brest, Dunkerque, Nantes-Saint Nazaire, Rouen. Un groupement d'établissements publics (EPCI) forme ainsi un espace continu et d'un seul tenant. 

Des pôles métropolitains de réseau

Les pôles métropolitains de réseau regroupent des grandes villes entre elles - Angers-Brest-Nantes-Saint-Nazaire-Rennes, Nîmes-Alès, Strasbourg-Mulhouse - ou bien des villes de différentes tailles - Besançon-Franche-Comté, Clermont-Vichy Auvergne, Lyon-Saint-Etienne-CAPI-Vienne, Nancy-Metz-Epinal-Thionville.

Un réseau des pôles métropolitains

Depuis 2010, les territoires engagés dans le développement de leurs coopérations inter-territoirales peuvent participer aux travaux et échanges du réseau des pôles métropolitains. Régulièrement, des rencontres d'élus sont organisées. En parallèle, des réunions de travail rassemblent les techniciens.

†Des rendez-vous réguliers avec les territoires métropolitains

 Chaque rencontre permet de débattre sur l'actualité des réformes territoriales comme de partager des solutions techniques pour assurer les coopérations entre territoires. Le territoire caennais y est représenté et participe ainsi au dialogue national sur les coopérations métropolitaines.